Dubitinsider

for your information

NNSA / DOE News:

Le Laboratoire National de Los Alamos (LANL), en collaboration avec le Bureau de terrain de l’Administration Nationale de la Sécurité Nucléaire du Département de l’Énergie et le Service des Parcs Nationaux, proposera des visites publiques du Parc Historique National du Projet Manhattan le 4 octobre, à Los Alamos.

L’inscription à l’événement se fait selon le principe du premier arrivé, premier servi. La journée consistera en quatre visites de 25 personnes chacune, chacune d’une durée de trois heures. L’événement LANL complète la Journée Portes ouvertes du Site Trinity du 5 octobre, située sur la partie nord du champ de tir des missiles White Sands près de San Antonio, au Nouveau-Brunswick.

Les participants verront la cabine Pond, qui a servi de bureau au groupe de radioactivité d’Emilio Segrè étudiant le plutonium, un bunker de cuirassé utilisé pour protéger l’équipement et le personnel lors des essais d’explosifs de conception d’implosion, et le bâtiment Slotin, site de l’accident de criticité de Louis Slotin.

Les membres du public sont invités à s’inscrire aux visites sur le site Web du Musée des sciences de Bradbury. Les participants à la tournée LANL doivent être âgés de 18 ans, citoyens américains et fournir une preuve de citoyenneté lors de l’enregistrement de la tournée. Il y a des exigences spécifiques en matière d’identification et de vêtements que les participants doivent respecter s’ils veulent participer. Les détails seront fournis à ceux qui s’inscrivent, veuillez les suivre pour éviter d’être détournés de la visite.

Les possibilités de tournées futures seront annoncées tout au long de l’année.

Pour plus d’informations sur le Parc Historique National du Projet Manhattan et le site de Trinity, visitez le site Web du Bradbury Science Museum, le site Web du Parc historique national du projet Manhattan du National Park Service, le site web du site de Trinity à White Sands et le Musée d’histoire de Los Alamos.

À propos du Parc historique national du Projet Manhattan

Officiellement créé en novembre 2015 via un protocole d’accord entre le ministère de l’Énergie et le National Park Service pour préserver des parties de trois sites de la Seconde Guerre mondiale où les États-Unis ont développé les premières armes atomiques, le parc marque l’histoire des personnes, de la science, des événements et de la controverse associés à la création de la bombe atomique dans l’effort top secret connu sous le nom de Projet Manhattan. En vertu de l’entente, le SNP et le DOE gèrent et administrent conjointement le parc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.